7 mai 2021

Foot Breizh

Actualité du football breton

Clément Grenier : à nouveau au coeur du jeu ?

FEP/Panoramic

Auteur de sa première passe décisive de la saison dimanche face à Lorient, Clément Grenier grappille du temps de jeu ces dernières semaines au cœur du milieu de terrain rennais. Décryptage de ses performances.

Il aura fallu attendre la 7e journée de Ligue 1 pour voir la première titularisation de Clément Grenier cette saison. Positionné en sentinelle, le milieu n’avait pas permis de remporter ce match face à Dijon. Même constat en Ligue des Champions lors du déplacement à Séville. Un constat logique tant l’ancien Lyonnais revient de loin ! A court de forme, Clément Grenier n’avait en effet pas foulé une pelouse depuis le 28 janvier 2020 en match officiel. Remplaçant tout au long du mois de novembre, le numéro 8 rennais a depuis cumulé 111 minutes en 7 matchs. Face à Chelsea, il sera coupable d’une mauvaise passe en fin de rencontre, conclue par la tête victorieuse d’Olivier Giroud.

Pourtant face aux Anglais et avant cette bévue, Clément Grenier semblait pouvoir apporter en remplaçant Eduardo Camavinga. Après une récupération de balle suivie d’une passe appuyée réussie sur son premier ballon, il fait remonter le bloc Rennais et se place dans les espaces libres. Le tout, en dictant des consignes de marquage et de pressing à ses partenaires. Sa combinaison avec Jérémy Doku permet même, de gagner le corner du but de Serhou Guirassy !

Présent dans l’espace libre, Grenier voit le déplacement de Doku et le sert dans la profondeur. Ce dernier verra le ballon contré en corner.

Sur le banc en Ligue 1 face à Strasbourg et Lens, Julien Stéphan lui redonne sa confiance en Ligue des Champions, lors des confrontations contre Krasnodar et Séville. Rentré en jeu à la 65e face aux Russes, Clément Grenier a apporté plus de fluidité à l’équipe, sans pour autant parvenir à faire la différence. Titularisé lors du dernier match en compétition européenne, le milieu relayeur n’a pas été le plus performant, particulièrement sur les deux premiers buts des Sévillans.


Sur le premier but, Clément Grenier anticipe mal la trajectoire du centre. Oussama Idrissi récupère et centre pour Jules Koundé, complètement seul, qui marque.

Sur le deuxième but de Séville, Clément Grenier arrête le pressing sur Oliver Torres, réclamant une faute d’Idrissi. Torres a donc l’espace pour centrer sur la tête de Youssef En-Nesyri, qui marque.

Malgré ses deux erreurs, les qualités de Clément Grenier sont tout de mêmes apparues. Notamment sa vision et son intelligence de jeu.


Alors que les Sévillans sont happés par Faitout Maoussa, Clément Grenier fait un appel dans l’espace libre. Le latéral rennais aurait pu lui passer le ballon avant son appel mais cela n’aurait pas amener de la verticalité et les joueurs de Séville auraient eu le temps de se replacer.

L’appel de Clément Grenier déclenche la passe de Faitout Maouassa qui élimine 3 joueurs adverses. Deux options s’offrent à lui en remisant, soit sur Edouardo Camavinga, soit sur Mbaye Niang. Il choisit cette dernière option afin d’amener du danger, directement dans la surface de réparation adverse.

La qualité de son jeu sans ballon est statistiquement peu quantifiable mais ses passes réussies vers le dernier tiers offensif nous donnent une indication sur sa capacité à amener de la verticalité dans le jeu rennais. Avec 28 passes réussies, Clément Grenier se classe 8e dans l’effectif. Une bonne statistique quand on sait qu’il n’a pour le moment que 475 minutes de jeu au compteur.

Si tout n’a pas été parfait dans cette remise en route du numéro 8 rennais, la fin de la Ligue des Champions a semblé, à l’image de tous ses partenaires, relancer la machine. Face à Nice et après une dizaine de minutes avec trop de transmissions imprécises, Clément Grenier a su relever la tête. D’abord, par la qualité de ces coups de pied arrêtés. Avec ses corners parfaitement placés pour la tête de son défenseur Nayef Aguerd, il aurait pu être crédité d’une, voire de deux passes décisives.

Les défenseurs niçois et le gardien Benitez sont tous battus. Amine Gouiri réalise un sauvetage sur sa ligne.

Eduardo Camavinga passe à Clément Grenier qui a su se créer un espace au milieu de terrain. Le temps de contrôler le ballon, il voit Jérémy Doku et le lance sur le côté droit. Le déplacement de Grenier et la passe de Camavinga permettent d’éliminer tout le milieu de terrain Niçois.

Comme face à Séville, sa disponibilité entre les lignes est un atout. Alors que l’on a reproché le jeu statique et trop stéréotypé du Stade Rennais, Clément Grenier a été un bon relais au milieu de terrain grâce à ses bonnes orientations. Le jeu en devient plus fluide et plus rapide. Avec 4 actions amenant à un tir, Clément Grenier réalise sa meilleure performance depuis le début de saison. Malgré tout, ses 65,9% de passes réussies en font le moins précis dans cette rencontre. Certaines passes sont mal assurées, mal appuyées, et peuvent mettre sa défense sous pression. Un défaut qui ne lui permet pas aujourd’hui, d’être le leader technique tant espéré du Stade Rennais, alors qu’Eduardo Camavinga marque le pas.

Cependant, ses chiffres se sont améliorés lors de sa récente titularisation contre l’Olympique de Marseille. Quatrième joueur à effectuer le plus de passes sous pression, il a excellé dans la passe en profondeur.

Suite à la passe de Nayef Aguerd, il résiste à la pression de Boubacar Kamara avec un contrôle orienté et lance Faitout Maouassa sur le côté gauche.

Sur cette action, il aurait pu jouer plus simplement en remisant vers Steven Nzonzi, libre. Mais cette passe vers l’arrière n’aurait éliminé aucun Marseillais. Celle réalisée permet de dépasser la ligne médiane, lancer une attaque et amener un 4 contre 4 dans le camp de l’Olympique de Marseille. Suite à ce mouvement, Martin Terrier obtiendra un corner (1ère mi-temps, 20ème minute de jeu).

Entré à la 71ème minute contre le FC Lorient, Clément Grenier a soigné ses statistiques de passes : 9 tentées, 9 réussies mais surtout, une merveille de passe décisive pour Martin Terrier sur le 3ème et dernier but Rennais.

Clément Grenier récupère une passe de Benjamin Bourigeaud et passe d’un extérieur du pied droit le ballon à Martin Terrier. Seul Trevoh Chalobah garde un œil sur l’ailier Rennais, qui se jouera de lui pour conclure l’action.

S’il est encore trop tôt pour dire que le milieu de terrain monte en puissance, il apparaît indéniable que son influence dans le cœur du jeu commence à compter. De quoi donner quelques maux de tête à Julien Stéphan sur la composition de son entre-jeu en seconde partie de saison et c’est tant mieux pour le Stade Rennais !

Mélanie Durot

Laisser un commentaire