26 juillet 2021

Foot Breizh

Actualité du football breton

FC Nantes : encore un nul

Comme contre Metz dimanche, les Jaune et Vert ont dû contenter d’un petit point face à Lens (1-1). Un résultat qui reflète la physionomie fermée du match.

Match de la neuvième journée de ligue 1 entre Lens et Nantes ce mercredi soir, dû au report en raison de nombre important de cas de Covid 19 (onze du côté de Lens à la date initialement prévue). Avec un bilan contre son adversaire du jour à son avantage, trois victoires, un nul et une défaite, les joueurs de Gourcuff avaient pour ambition de décrocher les trois points au stade Bollaert, sonnant tristement vide avec l’absence des supporters sang et or. D’autant plus le jour où mourrait le footballeur du peuple, Diego Armando Maradona.

La rencontre débute bien pour les Nantais qui arrivent à se montrer dangereux dès les premières minutes de la rencontre. Kolo Muani est ainsi bien servi au milieu de la surface dans le sens du but, mais un défenseur face à lui, cherche la frappe croisée à ras de sol, Leca se détend bien et parvient à détourner le ballon en corner (2e). Ce sera la seule action dangereuse de la mi-temps côté nantais. En cause : un déchet techniques trop important, et ce dès la relance. Avec un bon pressing adverse, Abeid et Touré n’imposent pas non plus leur tempo, difficile alors de se créer la moindre offensive. Au terme de la rencontre, Gourcuff pestera d’ailleurs contre le manque d’implication et de mobilité de ses joueurs. Côté lensois, malgré le peu d’occasions franches, ils réussissent à ouvrir le score sur un frappe du point de penalty par Kakuta (27e), pour sa cinquième réalisation de la saison. A noter le bon travail sur l’aile gauche de Benza qui parvient à centrer, il se retrouve en bonne position après la glissade de Girotto sur son crochet. Plusieurs fois déjà, le défenseur brésilien s’était retrouvé en difficulté sur son marquage, et avait d’ailleurs reçu un carton jaune sur un tacle mal maîtrisé (7e).

Un manque de lucidité dans la dernière passe

Après le retour des vestiaires, aidés par les entrées de Chirivella et Bamba, les canaris sont enfin rentrés dans leur match, ont proposé un jeu plus juste et affiché une solidité défensive. Avec un match plus équilibré, les deux équipes ne parviennent pas à se créer des occasions dangereuses, pêchant dans la dernière passe.

Il faudra attendre presque la fin de la confrontation pour voir la percussion de Kolo Muani sur l’aile gauche, il repique dans la surface sur une belle prise de balle, face au gardien, et force l’intervention de Gradit qui tacle par derrière la jambe de l’attaquant. Sifflé directement par l’arbitre et validé par le VAR, le pénalty est toutefois manqué par Touré le capitaine, qui bute sur le gardien qui a anticipé côté gauche. Le ballon est relancé par le portier mais coup de théâtre, l’arbitre stoppe le jeu de nouveau après un message à l’oreillette : Leca a avancé lors de la frappe, le coup de pied arrêté est donc à retirer. Même joueur, même frappe mais là c’est au fond, la vidéo aura pour une fois souri aux nantais (81e). La fin de match va être plus ouverte et riche en occasions, les visiteurs auront presque l’occasion de prendre la tête, mais la passe en retrait ratée de Coulibaly devant le but, entré huit minutes plus tôt va annihiler cette action. Coup de sifflet final, les équipes se séparent dos à dos.

Gourcuff, des choix qui interrogent

Après ce résultat, Christian Gourcuff s’est montré déçu par certains joueurs de son effectif et estime qu’ils auraient pu faire mieux «Quand on parle d’ambition, il faut avoir un autre comportement». Au-delà des résultats sportifs accumulés avec notamment deux matchs nuls de suite et une quatorzième place à la clé, les choix du coach peuvent poser question. Avec les blessures, les suspensions et les absences pour les cas de Covid 19, il fait face à d’importantes difficultés pour mettre en place un onze type. Sa gestion du cas Jean Kévin Augustin interroge pourtant. Au coup d’envoi, il lui a ainsi préféré Renaud Emond, totalement inoffensif lors de son entrée en jeu contre Metz, dimanche dernier. Selon Gourcuff, l’ex du PSG n’est «pas encore compétitif». De là à ne rien pouvoir apporter sur un quart d’heure ? Ses qualités n’auraient-elles pu aider le FC Nantes en fin de match pour tenter d’arracher des victoires plutôt que d’avancer bien lentement avec ces deux nuls consécutifs. Les optimistes préfèreront, eux ,remarquer que Nantes est invaincu depuis trois matches.

Alexandre Gervais

Laisser un commentaire