7 mai 2021

Foot Breizh

Actualité du football breton

Guingamp-Auxerre : le début de quelque chose ?

Crédits - Kop Rouge

Si tout n’a pas été parfait, loin s’en faut, la victoire guingampaise lundi soir replace le club costarmoricain à trois points du podium et redonne du baume au cœur à un public en manque de bonnes nouvelles. Reste le plus difficile : confirmer, samedi, sur la pelouse de Caen.

Neuf points sur douze. En s’imposant lundi soir 2-0 face à Auxerre à Roudourou, Guingamp a décroché sa troisième victoire de la saison et la troisième en quatre matchs. Il y a d’abord eu celle, logique, face au faible promu palois, puis un encourageant succès face à Grenoble (qui réalisait pourtant un bon début de saison), et donc de nouveau trois points glanés face à l’AJA, pour permettre de rebasculer tout juste en première moitié de tableau de la Ligue 2. Avec 10 points pris en sept matchs, l’En Avant occupe la dixième position, à deux points seulement des barrages et trois du podium. Le championnat s’avère aussi serré et indécis que prévu. Annoncé parmi les candidats à la montée par tous les observateurs, le club costarmoricain pourrait bel et bien être en mesure de se mêler à la bagarre.

Un Roux qui apporte

Extra-sportivement pourtant, la situation paraît toujours très fragile. Fred Legrand, le nouveau président, ne s’est toujours pas vraiment exprimé publiquement depuis sa nomination, ce qui ne contribue pas vraiment à l’apaisement… L’autre grosse interrogation du moment concerne Xavier Gravelaine ; six mois après sa nomination au poste de directeur sportif, le baroudeur du football français est déjà sur le départ comme l’a officialisé le club, sauf que rien ne semble encore complètement finalisé… Autre changement récent dans l’organigramme, Mecha Bazdarevic paraît en revanche avoir pris ses marques en remplacement de Sylvain Didot, faisant fi du contexte très compliqué de son arrivée. En interview pour Le Télégramme le week-end dernier, il a eu des mots rassurants, protecteurs et lucides. «Je suis certain qu’on a progressé, qu’on avance», a-t-il dit, constatant malgré tout que «tout ça reste fragile» car «ce groupe a vécu des choses difficiles». S’il n’a pas du tout goûté – à raison – la piteuse défaite à Dunkerque (0-1), concédée lors de la sixième journée, la thèse de l’accident de parcours semble privilégiée. Le coach bosnien n’est pas non plus aidé par les absences. Au milieu de terrain notamment, Youssouf M’Changama est revenu de sélection avec le Covid-19, ce qui a obligé à improviser, encore. Face à Auxerre, l’indéboulonnable Alaixys Romao a été associé à Baptiste Roux, préféré à Louis Carnot et Guessouma Fofana. Un choix judicieux : le jeune Vendéen a confirmé les bonnes dispositions entraperçues dès les matchs de préparation cet été. Son entraîneur ne tarît d’ailleurs pas d’éloges sur lui, le jugeant «sobre, serein, rassurant», «capable de s’imposer dans ce groupe comme un joueur important».

Bébé Kalon

Baptiste Roux n’est pas la seule satisfaction de cette victoire guingampaise de lundi, construite en deuxième période. Il est le symbole d’une jeunesse qui semble décidée à prendre le pouvoir pour enfin essayer de tourner la page des deux très sombres dernières saisons. Mécontent de sa non-titularisation, Jérémy Livolant n’a eu besoin que de 37 secondes pour inscrire le but du break, après la superbe ouverture du score de Bryan Pelé. Le milieu offensif finistérien a enfin toutes les cartes en main pour s’imposer dans un club qu’il a intégré dès ses 11 ans. Prêté trois fois ces dernières saisons (dont au moins une fois de trop), il a prolongé son contrat ses derniers jours, preuve que l’avenir de l’EAG devrait se construire avec ce bébé Kalon généreux et appliqué. A ce coup de jeune, il faut ajouter la révélation Matthias Phaeton en attaque. S’il n’a cette fois pas marqué, son entrée a été enthousiasmante, contrastant avec le cruel manque de confiance et d’activité du titulaire en pointe, Yannick Gomis.

Un quatrième élément pourrait même bientôt accentuer le renouvellement de génération : Tristan Muyumba, milieu défensif arrivé cet été pour renforcer la réserve et qui va signer un contrat pro, récompense de son excellent début de saison avec la B. A 23 ans, l’ancien coéquipier de Kylian Mbappé avec les jeunes Monégasques aura pour défi de s’imposer dans un effectif pro déjà conséquent de 30 joueurs (sans compter le revenant Giannelli Imbula qui s’entraîne actuellement avec le groupe). De ce troisième succès de la saison, il faut aussi retenir le retour gagnant de Philipe Sampaio en défense, mais aussi les débuts convaincants d’Enzo Basilio dans les buts et de Gaëtan Robail en attaque. Le déplacement à Caen samedi arrive à point nommé pour tester la solidité de ce prometteur groupe en construction.

Régis Delanoë

Laisser un commentaire